Les Tours Génoises en Corse

Tour Génoise en Corse

Les tours génoise rythment le littoral de la Corse du Cap Corse à Bonifacio. Construite par les génois pour la défense de l’île. Elles constituent de nos jours un patrimoine historique unique en méditerranée.

Il existe actuellement 84 tours génoises en Corse. Si certaines sont en ruines, de nombreuses ont bénéficié d’une rénovation.

Visiter une tour génoise en Corse :

Les tours génoises sont désormais un véritable symbole du littoral Corse. Si certaines tours sont en ruines de nombreuses tours génoises peuvent être visitées, certaines d’entre elles sont même devenues des musées ou des salles d’exposition.

Notre conseil, c’est depuis la mer que les tours génoises sont les plus belles. Retrouvez notre sélection d’excursions en bateau pour découvrir les tours génoises.

Les génois ayant pris grand soin du choix des emplacements des tours, vous aurez depuis toutes les tours de l’île une vue à couper le souffle sur la méditerranée.

Ci-dessous notre sélection des plus belles tours génoises: 

Une des rares tours carrées en Corse. Entièrement rénovée afin de préserver le patrimoine historique, la tour génoise de Porto a été transformée en salle d’exposition sur l’histoire de la Corse. Vous pourrez admirer une vue unique sur le golfe de Porto depuis la terrasse de la tour génoise de Porto.

La tour génoise de Turghiu est située sur la commune de Piana au sud de la Corse. Surplombant le Capo Rosso, en plein cœur du massif de Bavella, la tour génoise du Capo Rosso avait pour mission de surveiller le sud du golfe de Porto.

La tour génoise de Turghiu est toujours en bon état. Il est possible de monter sur la terrasse de la tour après une randonnée sur le Capo Rosso.

La vue depuis la terrasse de la tour est incroyable. 400 mètres de falaise, les roches rouges des calanques de Piana et le golfe de Porto vous offrent un panorama unique.

La tour génoise de Cargèse a une histoire unique. Construite pour défendre le golfe de Cargèse, elle fut le refuge de la colonie grecque de Cargèse lors de sa fuite. 

Le village de Cargèse à en effet été construit à son origine pour accueillir une colonie grecque en fuite après la prise de Constantinople par les turcs. 

La tour de la Punta d’Omigna est accessible par une petite randonnée au départ de Cargèse.

  • La tour de Sénèque – Luri Corse

Situé sur la commune de Luri dans le Nord de la Corse. La tour de Sénèque porte le nom de son plus illustre occupant. En effet la légende veut que, bien avant les génois, le poéte Romain fut exilé dans le Cap Corse après avoir séduit la femme de l’empereur. La tour Génoise aurait été construite à l’emplacement de l’ancienne tour Romaine.

La tour génoise de Sénèque est accessible après une petite randonnée dans la montagne Corse. Perchée à 523 mètres d’altitude, la tour offre une vue magnifique sur le cap corse.

  • La tour génoise de Fautea – Corse

Située sur la commune de Zonza à quelques minutes en voiture de porto vecchio, la tour génoise de Fautea est facilement accessible en quelques minutes par toute la famille. Depuis la tour vous aurez une très belle vue sur la magnifique plage de Fautea située juste au pied de la tour.

  • La tour de Poggio – Ersa Corse
  • La tour génoise d’Erbalunga – Erbalunga Corse
  • La tour génoise de Penta, en ruine – Corse

Histoire des tours Génoises en Corse :

Après la prise de Constantinople par les Turcs au 15ème siècle, les incursions barbaresques se multiplient et frappent durement la Corse. 

Pour protéger son île durement acquise la république de Gênes se lance dans un système défensif d’ampleur en construisant un réseau de tours protégeant tous les golfe de Corse.

Si certaines tours génoises sont de véritables bastions, la plupart des tours n’ont pas de vocation défensive. Les tours sont les yeux de la république Gènes. Lorsque une invasion est repérée, le réseau de tours permet d’ avertir toute l’île en donnant le temps aux populations de se réfugier dans les montagnes de l’île. C’est ainsi que pendant des siècles les corses désertent les côtes pour se réfugier dans les montagnes. 

Pendant deux siècles les tours génoises défendent les côtes Corse. Si l’entretien des tours à toujours poser problèmes aux Génois, c’est uniquement au 17éme siècle que la plupart des tours seront abandonnées. 

Cependant certaines d’entre elles sont conservées et fortifiées par l’armée française.

Les gardiens des tours Génoises:

Constitués en petite garnison de 5 à 6 personnes, le groupe chargé de la défense de la tour ne sont pas des soldats. Ils sont recrutés sur place par la république de Gênes et sont payés pour occuper leurs postes.

Le règlement qui régit la vie des tours génoise à partir du 15 ème siècles est très documentés. 

Les gardiens n’ont pas le droit de s’absenter plus de deux jours de marche et seulement un par un.

Ils doivent monter chaque jour sur la terrasse pour transmettre les messages de bases et guider les navires dans les différents golfes de Corse.

Malgré un règlement très strict, l’entretien des tours est difficile pour Gênes. Leur situation, leur éloignement, rend difficile l’application d’un règlement strict dans toute l’île. 

La conception d’une tour génoise

Le rez-de-chaussée est utilisé comme réserve de nourriture. Une citerne d’eau est relié à la toiture pour fournir de l’eau aux hommes en charge de la tour.

Le premier étage est la salle de vie. Cuisine, chambres, le premier étage est le lieu de vie de la tour Génoise.

Le deuxième étage est une salle de garde. La tour Génoise à une fonction défensive. Bâtis sur des promontoires, les gardiens des tours ont depuis la salle de garde une vue sur le périmètre à surveiller.

Le troisième étage de la tour génoise est la terrasse. Chaque jour, les gardiens doivent monter sur la terrasse pour guider les navires et passer les communications. En cas d’alerte les gardiens de la tour allument un feu sur la terrasse. 

Chaque tour reprenant  le signal, en quelques heures toute l’île est au courant du danger.

Construites dans une optique de défense, les tours génoises reprennent de nombreux éléments de l’architecture militaire. Mâchicoulis, salle de garde pour la garnison, certaines tours sont de véritables bastions.

Les génois n’ont pas construit des tours qu’en Corse. Il existe en effet des tours génoises sur l’île d’elbe, sur l’île de Capri, mais aussi en Turquie. Cependant c’est en Corse que les tours génoises sont les mieux conservées et les plus nombreuses.

Il existe maintenant une réelle volonté de la région Corse de faire des tours génoises des monuments historiques.

Retour haut de page